Pourquoi les Québécois visitent-ils si peu leurs centres historiques?

Après 10 ans d’expérience en tant que guide touristique, à Strasbourg (Alsace) puis à Québec et Lévis, le constat est net: l’écrasante majorité de ma clientèle est étrangère plutôt que locale. Malgré la pandémie et les restrictions sur les voyages, les Québécois ont visité le Québec, mais ont boudé les visites guidées historiques à Québec et Lévis, toutes compagnies confondues. Il en est de même pour plusieurs musées liés à l’histoire locale et d’autres attractions à caractère historique, à moins de déployer d’énormes efforts.

Des clients québécois que j’ai eu ces dernières années, et plus particulièrement en 2020 et 2021, c’est souvent la même réflexion qui est faite de leur part. En résumé:

Lorsque nous voyageons, nous réservons souvent des visites guidées… alors pourquoi pas faire de même chez nous?

Quand je guidais des Alsaciens à Strasbourg, ils disaient sensiblement la même chose. Tandis que mes clients internationaux eux aussi admettent n’avoir jamais suivi de visite guidée dans leur propre ville.

Ceci ne concerne donc pas seulement le Québécois, mais bel et bien tout le monde. Pourquoi sommes-nous prêt à investir temps et argent pour visiter l’étranger, mais ne faisons-nous pas le dixième pour explorer ce qui se trouve littéralement sur le pas de notre porte?

Pourquoi les gens de la place ne jouent-ils pas au touriste chez eux?

Il y a plusieurs raisons, qui peuvent d’ailleurs se superposer plutôt que s’exclure:

  • Certaines personnes ne sont simplement intéressées ni par l’histoire, ni par le patrimoine.
  • Les visites guidées historiques ainsi que de nombreuses activités sont connotées « touristiques », or le résident ne veut pas forcément être perçu comme un touriste.
  • Lorsque les gens sont intéressés par ces activités touristiques locales, ils remettent sans cesse leur réservation au lendemain, car elles seront toujours disponibles. Finalement, ils ne trouvent jamais la petite occasion qui les pousserait à passer à l’acte.
  • « Je connais ». Ils ont grandi là, ils ont peut-être lu quelques livres ou quelques articles, alors ils en savent déjà suffisamment. Soit ils ne se rendent pas compte de tout ce qu’il reste à découvrir, soit ils sous-estiment le potentiel des guides touristiques, qui font tout de même de leur passion un métier. Les tours sont perçus comme des activités introductives basiques.

Profils des « touristes d’ici »

Si tous mes clients locaux ont un commun un certain intérêt pour l’histoire et le patrimoine, les profils demeurent assez divers. On y trouve:

  • Les nouveaux arrivants qui ressentent le besoin de découvrir leur société d’accueil, même s’ils y vivent depuis plusieurs années. Ces nouveaux arrivants amènent d’ailleurs parfois avec eux leur moitié québécoise qui ne s’ennuie pas pour autant, loin de là.
  • Les parents qui souhaitent compléter les connaissances scolaires de leurs enfants. Parents qui, par ailleurs, se rendent compte que c’est aussi intéressant pour eux.
  • Les personnes passionnées d’histoire locale qui ont naturellement constaté qu’il y avait sans cesse de quoi découvrir.

Une offre adaptée à la clientèle locale

Une partie de cette difficulté à séduire la clientèle locale est cependant parfaitement logique et méritée. Après tout, la clientèle internationale recherche surtout des visites guidées historiques introductives (comme notre visite guidée hivernale et celle, estivale, de la Haute-Ville). Cette offre convient parfaitement aux nouveaux arrivants ainsi qu’aux familles de jeunes enfants, puisque qu’un tour introductif survole plusieurs sujets sans pouvoir véritablement les approfondir. Bien qu’il y ait de quoi être surpris avec les nombreuses anecdotes et petits détails que les guides touristiques affectionnent tant, les visites introductives sont rarement assez étoffées pour séduire le féru d’histoire qui est de la place.

Heureusement, ma compagnie Tours Accolade est bien positionnée pour répondre aux attentes du troisième profil mentionné: les Québécoises et Québécois passionnés qui veulent aller au-delà du tour introductif du Vieux-Québec:

  • Le réflexe tout naturel est d’élargir le territoire à explorer: le Vieux-Lévis et le Vieux-Lauzon sont à portée de canon du Vieux-Québec et ces deux quartiers non-touristiques ont de quoi surprendre par leur patrimoine et leur histoire. Pour le coup, il y a une certaine urgence puisque ces quartiers ne sont pas classés UNESCO et le patrimoine bâti se volatilise chaque année un peu plus.
  • L’autre option est de visiter le Vieux-Québec, mais sous un autre angle, grâce à nos tours guidés thématiques. Nous proposons la seule visite guidée historique axée sur l’histoire des femmes, ainsi qu’un tour entièrement dédié à l’histoire et au patrimoine militaires.
  • Nouveauté 2021, ne manquez pas nos Découvertes éphémères. D’un format court, une heure seulement, les découvertes éphémères seront renouvelées chaque année. Elles s’adressent spécifiquement à une clientèle locale. C’est un peu comme une conférence sur un sujet précis, sauf que c’est en plein air, directement sur les lieux concernés.
  • La visite guidée privée du Vieux-Québec demeure imbattable, puisqu’elle est systématiquement faite sur mesure. À partir du lieu de départ et du temps imparti, le guide privé personnalise l’itinéraire et le contenu. Il est ainsi possible de s’inspirer d’une visite thématique, de sortir des sentiers battus ou d’opter pour un savant mélange. Plus important encore, le guide privé s’adapte à votre niveau, vos champs d’intérêts et votre rythme.
  • Enfin, il est possible d’aller au-delà du tour privé « régulier », c’est le tour privé Vos Racines. Vous nous envoyez votre arbre de famille (ou des informations nous permettant d’explorer vos racines) et celui-ci est utilisé pour vous préparer un tour historique basé sur vos ancêtres! Bien entendu, il est nécessaire d’en avoir qui ont vécu à Québec ou dans les proches environs. Or si vous êtes d’origine canadienne-française, c’est à peu près certains que vous ayez quelques aïeuls d’ici.

Je me souviens est une si belle devise. Alors, qu’attendez-vous pour découvrir votre histoire et votre patrimoine? Contactez-nous dès maintenant et rejoignez-nous sur Facebook! 🙂