Voyage généalogique à Québec: les incontournables

Des millions de Canadiens et d’Américains ont des origines canadiennes-françaises, peut-être en êtes vous. Comme descendant canadien-français, lorsque vous explorez votre arbre de famille et suivez les lieux mentionnés pour les baptêmes, mariages et funérailles, vous pourriez bien avoir un aperçu de la présence de cette population en Amérique du Nord à travers les siècles. Que vous trouviez vos ancêtres au Manitoba, dans le coin des Grands Lacs, en Nouvelle-Angleterre, à Montréal ou encore en Acadie, il y en a souvent plusieurs qui ont vécu à Québec, premier établissement français permanent sur le continent et ancienne capitale de la Nouvelle-France.

Explorons maintenant les institutions, sites et services liés à vos origines canadiennes-françaises à Québec et dans les environs. Si vous êtes vous-même un descendant canadien-français, cet article vous aidera à marcher sur les traces de vos ancêtres et à avoir un aperçu de leur vie.

Préparez votre voyage généalogique

Aussi évident que cela puisse paraître, pour découvrir les endroits liés à votre ascendance, vous devez dans un premier temps savoir qui ils sont, d’où ils viennent, où ils ont vécu et où ils sont allés.

Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous avez déjà un arbre de famille plus ou moins détaillé. Peut-être êtes-vous un peu perdu avec les noms de seigneuries, paroisses, villes et municipalités. Et ce d’autant plus que ces noms ont changé avec le temps. Parmi les outils les plus utiles, jetez un œil au:

Peut-être y a-t-il des trous dans votre arbre de famille ou bien une vérification de certaines informations serait nécessaire. La meilleure solution est simplement d’engager un généalogiste professionnel. Par exemple Kim, la généalogiste canadienne-française.

Sites et activités liés à vos origines

Maintenant que vous savez où vos ancêtres canadiens-français vivaient (d’une vague région à des maisons précises), vous pouvez placer ces informations sur une carte et commencer à bâtir un itinéraire. Vous allez vouloir visiter villes et villages, ce qui est super, mais vous resterez sur votre faim. Il manque l’essentiel: de l’information, de l’histoire, bref, une certaine profondeur!

Vous êtes chanceux, il y a une flopée d’institutions, de sites, de monuments et d’activités en lien avec votre ascendance au Québec. Voici quelques idées pour la ville de Québec et ses environs.

Musées, expositions et attractions locales

Musée de la Civilisation

Chaque année, le Musée de la Civilisation propose des expositions fascinantes. Deux d’entre elles sont permanentes et incontournables pour un descendant canadien-français:

  • « Le temps des Québécois ». Cette exposition « plonge au cœur de l’histoire du Québec et de sa richesse culturelle. La société québécoise d’aujourd’hui résulte des rêves et des projets de tous ces gens qui ont habité et construit le Québec. C’est l’histoire de collectivités enracinées sur un territoire, dont la stratégie a toujours été de préserver leur intégrité. » C’est une excellente introduction à l’histoire locale, avec une impressionnante collection d’artéfacts.
  • « C’est notre histoire » est à propos des Premières Nations du Québec. Même si vous ne trouvez aucun Autochtone dans votre arbre de famille, c’est tout de même une exposition à découvrir, parce que certains de vos ancêtres ont très certainement interagit avec eux. Même si la culture canadienne-française est profondément enracinée dans la culture française, elle a été influencée par les cultures autochtones.

Prévoyez une demi-journée dans cet extraordinaire musée.

Le Musée de la Civilisation gère aussi le Musée de l’Amérique francophone, présentement « en mutation ». Cette institution est également pertinente puisqu’elle se penche sur les francophones d’Amérique du Nord. Cela peut aider à faire le lien avec des lieux hors-Québec.

Manoir Mauvide-Genest

Peut-être avez-vous un seigneur dans votre arbre de famille, peut-être pas. Quoiqu’il en soit, le seigneur était un personnage important à l’époque de la Nouvelle-France et ce jusqu’à l’abolition du régime seigneurial par les Britanniques vers la moitié du XIXe siècle. Tous n’étaient pas bien nantis, mais certains avaient des manoirs imposants. Comme le Manoir Mauvide-Genest sur l’Île d’Orléans. Le manoir est magnifiquement restauré et animé. Vous y verrez plusieurs outils, ustensiles et meubles authentiques. C’est l’un des meilleurs endroits pour voyager dans le temps avec la Maison Drouin.

Maison Drouin et Maison de nos Aïeux

La Fondation François-Lamy gère la Maison Drouin et la Maison de nos Aïeux, deux institutions pertinentes dans le cadre d’un voyage généalogique. Situées sur l’Île d’Orléans, la première est une humble maison vieille de 300 ans, qui ressemblera davantage que le manoir à la maison de vos ancêtres. La seconde vous aidera à en apprendre plus sur l’histoire de l’île et de ses familles fondatrices. Parmi lesquelles certaines sont probablement dans votre arbre de famille.

Que vous y alliez préparé ou non, vous allez aimé votre visite.

Parc maritime de Saint-Laurent

Aux XVIe et XVIIe siècles, la vaste majorité des Canadiens-Français vivaient au bord du fleuve Saint-Laurent. Cet énorme fleuve majestueux faisait partie de leur vie. Plusieurs fermiers (laboureurs) étaient aussi pêcheurs! Pêcheurs à l’anguille en particulier.

Situé sur l’Île d’Orléans, le Parc maritime de Saint-Laurent est charmant, petit et intéressant. Il n’y a simplement aucune raison de l’ignorer.

Maison natale de Louis Fréchette

Louis Fréchette est l’un des plus célèbres poètes et auteurs du Québec. Avec ses écrits, il a contribué à la mémoire collective des Canadiens-Français. Si vous cherchez poésie et paysage pittoresque, allez sans hésiter à la Maison natale de Louis Fréchette.

Site traditionnel Huron à Wendake

Pour la même raison que vous devez voir l’exposition « C’est notre histoire », il vous faut considérer une visite au Site traditionnel Huron à Wendake. Le contenu y est excellent et le site en lui-même est bien organisé. C’est l’attraction idéale pour comprendre la complexité de l’histoire locale. Vous allez certainement comprendre pourquoi tant d’explorateurs français, coureurs des bois et voyageurs étaient fascinés et attirés par cette culture.

Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais

Canadiens-Français et Irlandais étaient catholiques. Ceci facilitait grandement les unions matrimoniales. Pour cette raison, de nombreux descendants canadiens-français ont des racines irlandaises. Or vous savez que l’arrivée de la plupart des Irlandais au XIXe siècle se faisait dans des circonstances tragiques. De 1832 à 1937 les immigrés, parmi eux des Irlandais, devaient passer un certain temps sur Grosse-Île, qui était alors une station de quarantaine.

Parcs Canada gère l’île qui est maintenant le Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais.

Activités

Vos Racines: tour privé à Québec et/ou Lévis

Nota bene: c’est une activité que je propose et j’en suis particulièrement fier.

Je suis habitué à personnaliser en direct mes tours guidés privés à Québec, Lévis et aux alentours. L’expérience Vos Racines requiert cependant de la préparation en amont. En résumé, le client m’envoie son arbre de famille et toute autre information pertinente. Parfois il y en a beaucoup et j’ai juste besoin d’explorer ce matériel. Parfois très peu et je fais moi-même certaines recherches dans les bases de données. Si nécessaire, Kim, la généalogiste canadienne-française, peut aider.

Je cherche alors des noms familiers comme ceux des premiers colons, des Filles du Roi, des capitaines de milice, etc. Parfois je tombe sur quelques pépites comme des procès. J’essaie de comprendre où ces gens ont vécu, comment la famille a « évolué » sur le territoire. Particulièrement à certaines dates clefs et moments charnières de l’histoire. Globalement, l’idée est de faire le lien entre les données brutes et l’histoire elle-même.

Plus important, ma préparation généalogique n’est ni patrilinéaire, ni matrilinéaire, j’explore l’ensemble de l’arbre de famille accessible. C’est pour cela qu’il est si important de me contacter des semaines avant votre venue à Québec. J’ai parfois pu faire des tours de ce genre à la dernière minute, en faisant les recherches tard la veille, mais je ne peux pas toujours faire de miracles.

Finalement, il est temps d’accueillir les voyageurs et de les guider pendant 2 à 4 heures dans des endroits pertinents et d’utiliser les informations analysées. Le tour n’est plus seulement à propos de l’histoire, c’est à propos de leur histoire. Des noms presque abstraits deviennent alors des figures incarnées dans le grand spectacle de l’histoire.

Ce tour privé est incontestablement une expérience unique. Particulièrement parce que parmi toutes les activités, les attractions et les sites mentionnés dans cet article, c’est la seule fois où vous recevez quelque chose de réellement fait sur mesure, juste pour vous.

Cuisine traditionnelle

Aux XVIe et XVIIe siècles, la variété d’aliments dont disposaient les habitants du Canada était raisonnable, mais pas aussi impressionnante qu’aujourd’hui. Pas de tomates, ni de poivrons et autres fruits et légumes exotiques. De plus, de nombreuses variétés ont évolué et ne sont plus les mêmes qu’à l’époque.

Malheureusement, il n’est pas évident de savoir ce que les Canadiens-Français mangeaient vraiment il y a des siècles, parce que nous avons trop peu de recettes ancestrales fiables et que l’influence britannique a été énorme au XIXe siècle. Vous devez aussi garder à l’esprit qu’il y a une différence entre le régime quotidien de l’habitant et les festins de la noblesse. Or c’est souvent cette dernière qui laisse des traces dans les livres.

Il y a cependant des restaurants où vous pouvez avoir une idée de ce qu’est un repas traditionnel. La place où aller est sans aucun doute le fameux restaurant sur la rue Saint-Louis, à Québec: Aux Anciens Canadiens.

Avec l’industrialisation et les normes alimentaires strictes, le Québec a perdu bien trop de ses authentiques produits au court du XXe siècle. Alors que la production artisanale est à nouveau prospère, certains produits traditionnels reviennent à la vie.

C’est pourquoi, si vous allez sur l’Île d’Orléans, vous devez absolument visiter Les Fromages de l’Isle d’Orléans. D’une manière générale, cette île est parfaite pour déguster des produits locaux savoureux.

Actitivés à l’ancienne

La vaste majorité de vos ancêtres canadiens-français étaient des fermiers, des laboureurs. Un des aspects de leur vie était la récompense de leur dur labeur: la récolte.

Tout autour de Québec se trouvent des fermes d’autocueillette. Consultez la liste du site web Autocueillette. Activité particulièrement alléchante si vous voyagez avec de jeunes enfants.

Bien entendu, n’y passez pas votre journée, vous allez détruire votre dos. Remplissez une ou deux barquettes, puis dégustez les fruits les plus délicieux: ceux que vous aurez récolté vous-même.

Activités sportives

Jadis, les gens ne passaient pas leur vie dans leur village. Ils voyageaient pour des raisons professionnelles, familiales ou religieuses: commerce des fourrures, bûchage, mariages, funérailles, pèlerinages, etc. En temps de guerre, les hommes des rives du Saint-Laurent pouvaient par exemple aller aussi loin que Pittsburgh (anciennement Fort Duquesne).

Ils voyageaient à travers le pays à pied (et en raquette l’hiver), en bateau ou encore en canot.

Pour avoir un aperçu de leurs périples, vous pouvez faire du canot, de la randonnée ou de la raquette au Parc de la Jacques-Cartier. En fonction de la saison, naturellement.

Villages et monuments

Après avoir préparé les tours privés basés sur l’arbre de famille de nombreux clients, on constate vite qu’il y a une certaine répétition. Certains noms et lieux reviennent souvent, ce qui n’est pas surprenant: la communauté était assez petite au XVIIe siècle.

Villages peut-être liés à vos origines

Le Vieux-Québec est, bien entendu, une destination centrale. En l’utilisant comme point de départ, vous aurez probablement 4 ou 5 directions à considérer. Ou bien 2 boucles si c’est pertinent et que vous avez le temps. Assurez-vous de jeter un œil aux maisons et églises ancestrales le long des routes. Lorsque vous vous arrêtez à une église, cherchez toujours des plaques et des monuments à proximité. Pareil pour les cimetières.

Voici des ébauches d’itinéraires sur une carte:

Ébauche d’itinéraires pour un voyage généalogique de Québec aux rives du fleuve Saint-Laurent et de la Beauce.

Si vous souhaitez en savoir plus, voici les noms de certains villages et communes sur la carte:

  • Trajet Ouest, route 138: Neuville, Donnacona, Cap-Santé, Deschambault, Grondines, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Brise-Culotte, Champlain, Trois-Rivières.
  • Trajet Ouest, route 132: Saint-Pierre-les-Becquets, Deschaillons-sur-Saint-Laurent, Leclercville, Lotbinière, Saint-Antoine-de-Tilly, Saint-Nicolas (Lévis).
  • Trajet Est, route 138 (Côte-de-Beaupré) et 368 (Île d’Orléans): Trait-Carré et Bourg-Royal à Québec, puis visitez l’Île d’Orléans avec Sainte-Pétronille, Saint-Laurent-de-l’Île-d’Orléans, Saint-Jean-de-l’Île-d’Orléans, Saint-François-de-l’Île-d’Orléans, Sainte-Famille et Saint-Pierre, puis quittez l’Île (avec le même pont) pour atteindre et traverser la Côte de Beaupré avec Boischatel, L’Ange-Gardien, Château-Richer and Sainte-Anne-de-Beaupré, then Baie-Saint-Paul, Les Éboulements, Saint-Josehph-de-la-Rive si vous souhaitez prendre le traversier pour aller sur l’Île aux Coudres, et finalement La Malbaie.
  • Trajet Est, route 132: Saint-Romuald, le Vieux-Lévis et le Vieux-Lauzon à Lévis, puis Beaumont, Saint-Michel-de-Bellechasse, Saint-Vallier, Berthier-sur-Mer, Montmagny, Cap-Saint-Ignace, L’Islet-sur-Mer, Saint-Jean-Port-Joli, La Pocatière, Rivière-Ouelle, Kamouraska, Notre-Dame-du-Portage, Rivière-du-Loup.
  • Trajet Sud, route 173: en direction de la Beauce avec Scott, Sainte-Marie, Vallée-Jonction, Beauceville, Saint-Georges.

Si vous recherchez une boucle, vous pouvez vous fusionner:

  • « Trajet Ouest » routes 138 et 132 avec le pont Laviolette, entre Trois-Rivières et Bécancour. À l’exclusion du Vieux-Québec, prévoyez une journée minimum si vous ne passez pas trop de temps à chaque endroit. 2 jours avec une nuit à Trois-Rivières c’est mieux.
  • « Trajet Est » routes 138 + 368 et route 132 avec le traversier Saint-Siméon / Rivière-du-Loup. Excluant le Vieux-Québec, prévoyez 2-3 jours minimum.

Monuments peut-être liés à vos ancêtres

Nous allons nous en tenir aux monuments et sauter les plaques afin de conserver ce long article… pas trop longtemps.

Les deux statues que je montre très souvent aux voyageurs pendant un tour privé « Vos Racines » sont:

Ce sont en réalité les deux seules statues de premiers habitants dans le secteur. Les autres monuments sont dédiés à des personnes que vous n’avez certainement pas dans votre arbre de famille: religieux (pas d’enfants), Champlain (pas d’enfants), généraux (enfants restés en Europe), etc.

Plus loin de la vieille ville, deux monuments pourraient cependant être pertinents:

Aller plus loin à l’Ouest et à l’Est, au Québec

Si vous aviez l’intention d’aller plus à l’ouest ou à l’est et d’explorer la Belle Province, il existe d’autres attractions et sites pertinents que vous pourriez visiter pour avoir une idée de ce que c’était que d’être Canadien-Français il y a des siècles.

Maison Saint-Gabriel

Situé dans une maison de 300 ans, ce musée est dédié à Marguerite Bourgeoys et aux Filles du Roy. Il y a des expositions et plusieurs activités y sont organisées chaque année.

La probabilité que vous ayez des Filles du Roy dans votre arbre généalogique est énorme. C’est donc l’un des endroits les plus pertinents à visiter à Montréal lors d’un voyage généalogique.

Village Québécois d’Antan

Bien que vous puissiez vous rendre dans n’importe quel vieux village pour admirer de vieilles maisons authentiques, il vous faut visiter le Village Québécois d’Antan. Non seulement vous aurez l’impression de voyager dans le temps grâce à l’absence de voitures, d’asphalte et de maisons contemporaines insipides, mais ils organisent également des activités amusantes. C’est certainement une attraction à visiter en famille.

Ce village reconstitué recrée un environnement typique des années 1810 à 1930. Or c’est la période pendant laquelle des centaines de milliers de Canadiens-Français ont quitté le Québec pour s’installer aux États-Unis et dans le centre et l’ouest du Canada. Si vos parents n’ont pas vécu au Québec, trouvez dans votre arbre généalogique la génération qui a quitté la Belle Province, rendez-vous au Village Québécois d’Antan et vous aurez une idée de ce qu’ils ont probablement laissé derrière eux.

Ce site est situé à Drummondville, entre Montréal et Québec, au sud de Trois-Rivières.

Musée Pop – La culture populaire du Québec

Consultez leurs expositions sur leur site web officiel, elles sont parfois pertinentes avec la généalogie et la vie de vos ancêtres. C’est aussi un excellent moyen de faire un lien entre vos ancêtres et la culture contemporaine des Québécois.

Si vous voyagez entre Québec et Montréal, c’est aussi une belle escale. Prenez le temps de visiter le Manoir Boucher de Niverville et les Forges du Saint-Maurice.

Le Village du bûcheron

À moins d’une heure de Trois-Rivières, il y a le Village bûcheron qui est un campement de bûcherons reconstitué. Des visites guidées sont assurées par des musiciens et des conteurs. Plongez dans l’univers des bûcherons et draveurs!

Val-Jalbert

Si vous visitez le spectaculaire Royaume du Saguenay (Saguenay Lac St-Jean), retournez dans les années 1920 dans le village fantôme Val-Jalbert, aujourd’hui village historique. Avec des expositions, des visites guidées, un spectacle immersif, des randonnées dans la nature et des points de vue panoramiques, cette attraction vaut le détour.

Site de la Nouvelle-France

Situé entre Saguenay et Tadoussac, dans la petite ville de Saint-Félix-d’Otis, au bord du fjord, le Site de la Nouvelle-France propose un voyage vers les années 1600. Le site naturel est également à voir. Cette attraction sera de retour en 2022 après d’importantes améliorations.

Gaspésie

Si votre arbre généalogique vous mène en Gaspésie, une péninsule à visiter quoiqu’il en soit, jetez un œil aux expositions de la Société d’histoire et de généalogie de Matane. Le site historique national de Paspébiac est à ne pas manquer. Le Musée de la Gaspésie a une exposition permanente, Le grand large, qui peut se révéler partiellement pertinente.

De nombreux Canadiens-Français ont des racines acadiennes. Sur le chemin du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, ancienne Acadie, il faut s’arrêter au Musée Acadien du Québec, situé à Bonaventure.

Enfin, même si vous ne trouvez pas d’ascendance micmac dans votre arbre généalogique, vos ancêtres gaspésiens ont probablement interagi avec eux. Plus d’informations sur le Site d’interprétation Micmac de Gespeg.

Résumé: votre inoubliable voyage généalogique

Votre voyage généalogique à Québec et ses environs sera mémorable. Non seulement la région est belle et pittoresque, les gens charmants et accueillants, le patrimoine magnifique et bien préservé, les attractions fascinantes et excellentes, mais le voyage lui-même vous concerne vous et vos ancêtres. Vous ferez corps avec votre arbre de famille!

Parfois, c’est un voyage dans un territoire totalement inconnu, découverte après découverte. Parfois, cela aide les voyageurs à mieux comprendre certains souvenirs qu’ils ont avec des proches.

Quand je guide mes chers voyageurs lors d’un « tour régulier », je vois des visages étonnés quand ils apprennent quelque chose de nouveau, des sourires après des anecdotes amusantes … Mais la seule fois où je vois des larmes, c’est pendant la visite privée Vos Racines. Je ne vous garantie pas que vous pleurerez, mais ce voyage généalogique sera assurément le meilleur voyage de votre vie.